il y a : il y a 3 mois  (01/02/2024)   Ι   affichage: 527   Ι   Commentaires:0


© radiookapi

© radiookapi


Au moins 18 écoles ne fonctionnent plus, depuis 8 mois, à la suite du conflit ethnique entre Mbole et Lengola dans les secteurs de Walengola-Babira et Bakumu-Mangongo, territoire d’Ubundu (Tshopo).


A la base, le départ des enseignants de ces milieux à la suite de ce conflit ayant couté la vie a de nombreux enseignants et élèves de ce coin.

Sur l’axe Bakumu-Mangongo, 12 écoles seulement sont opérationnelles sur les 24 existantes. 

Du côté du secteur de Walengola-Babira, six écoles sur 18 ne fonctionnent pas non plus faute du personnel, selon le Sous-Proved Ubundu 1, Gérard Mafinani :

« Jusqu’à maintenant il y a des écoles qu’on a brûlé, jusqu’à maintenant ça ne fonctionne plus, d’autres bâtiments sont tombés on ne sait pas comment remédier à la situation… »  

Hormis le secteur scolaire, ce conflit touche également le secteur de la santé, a indiqué l’administrateur du territoire d’Ubundu, Verdote Yamulamba.

« Il y a aussi des postes de santé, des centres de santé où il n’y a pas d’infirmiers. Ils ont quitté leurs milieux pour se sauver. …», a-t-il fait savoir. 

Pour sa part, le ministre provincial de l'Intérieur, Jean-Norbert Lokula a précisé qu'il a même déjà saisi ses collègues de l'EPST et de la santé pour qu’ils puissent s’occuper chacun de son secteur.

Il a par ailleurs assuré avoir déjà réglé le problème sécuritaire dans ces milieux.

 


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire