il y a : il y a 2 d'années  (21/02/2020)   Ι   affichage: 2.4K   Ι   Commentaires:0


Les élèves de la ville de Butembo /©Photo droits tiers

Les élèves de la ville de Butembo /©Photo droits tiers


Le Directeur de Cabinet du Ministre des Finances, assisté de celui du Budget a rassuré que le Plan de Trésorerie n'impact pas négativement le programme de la gratuité de l’enseignement de base prôné par le chef de l’Etat.


« Je peux vous dire que pour ce qui est des salaires, c’est un droit acquis. Il n’y a pas de crainte à formuler quant à la poursuite de la prise en charge de l’enseignement de base. Il en est de même de la gratuité comme dépenses courantes c’est-à-dire transport et autres. Chaque mois, nous exécutons au titre de la gratuité de l’enseignement de base 42,5 milliards FC. C’est ce qui explique aujourd’hui que la masse salariale ramenée à l’ensemble des recettes avoisine 70% contre une norme internationale de 35% au maximum », a dit le professeur Vincent Ngonga Nzinga, répondant à la question de la presse sur l'impact du Plan de Trésorerie sur la gratuité de l’enseignement de base.

Par la même occasion, le directeur de cabinet du ministre des Finances a souligné la nécessité pour le gouvernement de mobiliser suffisamment des recettes pour faire face aux dépenses du gouvernement. 

Rappelons que le Plan de Trésorerie publié en début de semaine par le Ministère des Finances table sur des recettes et des dépenses rabattues à environ 31% par rapport au Budget 2020 tel que voté au Parlement et promulgué par le président de la République. 


©Nakelasi/ED


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire