il y a : il y a 2 d'années  (07/09/2020)   Ι   affichage: 2K   Ι   Commentaires:0


Image d'illustration/ ©Photo EPST

Image d'illustration/ ©Photo EPST


Conformément à la constitution en son article 43, la gratuité de l’enseignement primaire est un droit pour chaque enfant congolais et ne concerne que l'école primaire. C’est ce qui a été précisé par les ministères ayant en charge l’éducation (l’EPST et l’ESU).


Dans une note circulaire interministérielle de l'Enseignement supérieur et universitaire (ESU) et celui de  l'Enseignement primaire secondaire et technique (EPST) signé le 02 Septembre dernier , les ministère expliquent que les EDAP dépendent de l'Enseignement supérieur et universitaire.

De ce fait, elles  " jouissent d'un protocole de partenariat avec les parents d'élèves"." Les écoles d'application des instituts supérieurs et universitaire de la République démocratique du Congo sont à part entière, des entités des instituts et Université où elles évoluent.

Leurs membres du personnel sont gérés par le ministère de l'Enseignement supérieur et universitaire (...) Pour garantir leur bon fonctionnement et une bonne prise en charge de leurs personnel , gage de l'excellence dans l'encadrement des élèves, les EDAP jouissent d'un protocole de partenariat avec les parents d'élèves, à l'instar des universités et instituts supérieurs", renseigne la note circulaire signée par Willy Bakonga et Thomas Luhaka, respectivement ministre de l'Enseignement primaire, secondaire et technique (EPST) et ministre de l'Enseignement supérieur et universitaire (ESU).

Serges Bondendi, l'initiateur de la campagne "école eza mombongo te, dénonce cette décision et invite les parents au respect de la mesure de la gratuité." Par Conséquent, nous encourageons les parents à veiller sur l'application stricte de la mesure de la gratuité qui couvre toutes les écoles publiques (appartenant à l'État congolais) dont les EDAP.  Et si nécessaire, de saisir le poste de Police le plus proche pour faire valoir les droits reconnus aux enfants inscrits dans les EDAP(Écoles publiques) d'étudier gratuitement.  Raison de s'interroger Si les EDAP sont-elles devenues des écoles privées pour qu'elles soient exemptées du champ d'application de la Gratuité?" s'interroge Serges Bondendi.

©Nakelasi /ED


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire