il y a : il y a 4 mois  (29/03/2021)   Ι   affichage: 296   Ι   Commentaires:0


Images d'illustration/ ©Photo droits tiers

Images d'illustration/ ©Photo droits tiers


Un arrêt de travail s’observe depuis la semaine passée dans les établissements scolaires de l’intérieur de la province du Kongo central, rapporte le média en ligne ouraganfm.


En effet, malgré leur présence à leurs postes de travail, les enseignants de la ville de Boma, de la cité côtière de Moanda et ceux de l’ex-district du Bas Fleuve ne touchent plus à la craie.

Ils refusent de donner cours pour exiger à l’État congolais la suppression des zones salariales dans la paie au niveau de l’Enseignement Primaire, Secondaire et Tchnique -EPST.

« En quoi , les enseignants de Matadi, chef-lieu de la province du Kongo Central sont supérieurs à nous, alors que nous avons été formés dans les mêmes institutions, possédons les mêmes diplômes et vivons les mêmes réalités », dixit Jean Tsasa, premier-vice président de l’intersyndicale de l’EPST Boma, Moanda et Bas Fleuve.


Ils se disent révoltés de voir leurs collègues enseignants de Matadi avec qui ils font le même travail, toucher un surplus de 100.000 francs congolais équivalent à 50 dollars. Voire ceux de Kinshasa dont la différence de montant par rapport à eux, est de 155.000 francs congolais soit 77.5 dollars.

Cette situation entame sérieusement la qualité de l’éducation et perturbe davantage l’année scolaire 2020 – 2021 déjà bouleversée par les effets de la pandémie du Covid-19.

Déjà, on annonce l’arrivée ce mardi 30 mars 2021 à Matadi de la délégation des enseignants de Boma, Moanda et Bas Fleuve.

Question de rencontrer les dirigeants de deux grandes institutions à savoir l’Assemblée provinciale et le gouvernement provincial pour une solution palliative en attendant la suite au niveau national.

Les grévistes sont tranchants. Ils rappellent qu’ « à travail égal, salaire égal ». Par cette revendication, les protestataires réclament indirectement l’amélioration de leur situation salariale. Pour eux, un salaire équivalent à 90 dollars ne peut pas permettre à un père de famille de nouer les deux bouts du mois.

©Nakelasi


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire