il y a : il y a 7 mois  (05/01/2022)   Ι   affichage: 308   Ι   Commentaires:0


© Illustration

© Illustration


Jusqu'à présent, nous avons une soixantaine d'écoles primaires et plus de 28 écoles secondaires qui ne fonctionnent pas ", alerte Asimwe Wilfred, sous proved dans la province éducationnelle de cette partie du pays.


Face à cette situation, ce responsable du sous-secteur de l'enseignement primaire, secondaire et technique via la consœur 7sur7 a donc lancé un appel pathétique aux services de sécurité afin qu'ils intensifient  des opérations militaires contre les groupes armés dont les rebelles d'Allied Democratic Forces (ADF) afin de permettre la reprise des activités dans cette partie de la province de l'Ituri, reprise bloquée depuis la rentrée scolaire de l'année scolaire 2021-2022.

« Nous continuons encore à plaider auprès des autorités. Qu'elles traquent l'ennemi pour que les habitants et les élèves retournent dans leur milieu. Les enfants ont droit à l'éducation. Rester à la maison sans étudier pour ces enfants constitue une bombe à retardement dans l'avenir », dixit Asimwe Wilfred.

Un cri de coeur qui ne peut que trouver écho favorable auprès des autorités compétentes surtout que les élèves de l'école primaire à la maison manque de bénéficier de la réforme phare du quinquennat du Président Félix Tshisekedi savoir la gratuité de l'enseignement.

Danny Ngubaa


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire