il y a : il y a une année  (23/02/2023)   Ι   affichage: 728   Ι   Commentaires:0


© les élèves dans la cour de l'école

© les élèves dans la cour de l'école


Les autorités de la province éducationnelle Kwilu 1 ont décidé d’exempter de tous les frais scolaires, 568 élèves déplacés de Kwamouth accueillis à Bandundu, dont 269 élèves au secondaire et 299 élèves inscrits aux humanités parmi lesquels 99 élèves finalistes. Il s'agit des enfants déplacés inscrits dans les écoles publiques. 


D'après le directeur provincial de l'EPST Kwilu 1, Dénis Shanga, c'est avec l'aide de l'Unicef que les fournitures scolaires ont été données à ces déplacés. La décision d'exemption fait suite à une instruction du ministre provincial de l'EPST visant la réintégration des enfants après les atrocités. Une note circulaire a été prise par le directeur provincial de l'EPST pour exiger l’application immédiate de cette décision par les chefs d'établissements. 

"Aujourd'hui les résultats sont probants parce que ces enfants étudient sans être chassés.  Celui qui fera autre chose que la disposition prise sera considéré comme ayant commis une anti-valeur et nous allons prendre des sanctions sévères à son endroit ", a indiqué le Proved Denis Shanga. 

Cette autorité précise aussi que les finalistes des humanités sont dispensés des frais de participation à l’examen d’Etat qui sont mis à la charge de la province. 

Les violences éclatées à Kwamouth en juin de l'année dernière y ont fait plus de 200 morts, plus de 40. 000 déplacés au Kwilu, plus de 18. 000 au Kwango, sans compter la capitale Kinshasa, le territoire voisin de Bolobo et le Congo Brazzaville qui ont également reçu les déplacés. C'est en septembre 2022 que ces violences ont touché le territoire voisin de Bagata dans le Kwilu où plus de 50 morts ont été recensés. 


©Nakelasi/ actualite.cd


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire