il y a : il y a 3 d'années  (05/02/2019)   Ι   affichage: 2.27K   Ι   Commentaires:1


Les élèves de la maternelle entrain de recevoir les objets scolaires /© Photo droits tiers

Les élèves de la maternelle entrain de recevoir les objets scolaires /© Photo droits tiers


Plusieurs enfants sont chassés de l’école ce lundi à Kinshasa. Motif non payement des frais scolaires pour le compte du second trimestre de cette année scolaire 2018 - 2019 dont les examens viennent de débuter en ce premier jour de la semaine, un constat fait dans plusieurs établissements scolaire de la capitale congolaise.


Ce qui est plus préoccupant est que même les bleus blancs de la première année scolaire ne sont pas épargnés à cette opération qui préoccupe plus d’un parent d’élèves.  Pendant ce temps, les chefs d’établissements constatés signalent que c’est en connivence avec les comités des parents que la mesure d’autoriser que les enfants en règle avec les frais scolaires aux examens a été prise, pour permettre le bon fonctionnement de ses établissements. La vérité est que cette opération est si timide dans les écoles publiques  que dans les privées ou les enfants sont plus victimes.

Au-delà des grognes sociales enregistrées ces derniers temps à Kinshasa ou, les agents et cadres de plusieurs services de l’état revendiquent leurs droits, les parents d’élèves du primaire à Kinshasa sollicitent eux aussi l’implication des autorités compétentes  notamment, le président de la République pour que leurs enfants bénéficient une mesure de grâce pendant cette période des examens du second trimestre tout en restant conscient sur leur responsabilité en tant que parent.


© NaKelasi/Oscar MBANTSHI


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire