il y a : il y a une année  (13/11/2019)   Ι   affichage: 2.44K   Ι   Commentaires:0


Collège Boboto à Kinshasa/ ©Photo droits tiers

Collège Boboto à Kinshasa/ ©Photo droits tiers


Réunis le mardi 11 novembre 2019 en Assemblée Générale, les enseignants du Collège Boboto ont décidé à l’unanimité d’arrêter avec les cours jusqu’au payement d’un salaire pouvant leur permettre de vivre décemment.


Dans leur déclaration adressée au Père recteur de cet école, les enseignants fustigent l’enveloppe salariale telle que proposée par le gouvernement. Un enseignant à Boboto touche à ce jour 210$, une somme jugée insuffisante par les professionnels de la craie blanche qui précisent que ce salaire ne leur permet pas de couvrir les charges du loyer, le transport, la restauration, les soins médicaux, les frais de scolarité reconnus par le gouvernement, les fournitures scolaires de leurs enfants et autres, la pension de la retraite et la rente viagère…

au delà du salaire, ils regrettent aussi:

- Le tâtonnement et l’imprécision du gouvernement sur le contenu chiffré de ses trois paliers de réajustement;
- Le caractère discriminatoire du gouvernement, qui privilégie d’autres catégories socio-professionnelles au détriment de l’enseignement Primaire et secondaire.

Ils déclarent par ailleurs ne pas vouloir cautionner la médiocrité qui frappe à leur porte et qui auraient un impact considérable sur la qualité de leur service et rendement; c’est pourquoi unanimement ils décident un arrêt de travail jusqu’au payement d’un salaire décent conformément à l’article  36 AL 2 de la constitution de la République.

© Nakelasi


Télécharger l'Application nakelasi:

---


Commentaire